Magic:ésotérisme sorcellerie télékinésie

magic est un site de magie très sérieux, que vous soyez débutant, voulant un rituel de dédication, ou un rituel pour découvrir ses dons, vous trouverez toutes sortes de rituels, sortilèges, potion pour devenir sorcier et vous améliorer de jour en jour!!!!
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 C'est quoi la Wicca?

Aller en bas 
AuteurMessage
Ariane
modérateur
avatar

Messages : 176
Date d'inscription : 22/02/2013
Localisation : Dans les étoiles...

MessageSujet: C'est quoi la Wicca?   Sam 23 Mar - 10:37

Pour les curieux, je vais vous expliquer qu'est ce que c'est que la Wicca. Mais ceci, n'ai que pour vous expliquer ce que c'est, rien d'autre!
Et vu que j'ai la flemme, je vais un peu faire du copier\coller qui vient d'un site:
http://photowicca.blogg.org/themes-la_wicca___qu_est_ce_que_c_est__-173422.html
Assez de bla bla, place aux informations!


INTRODUCTION A LA WICCA





Religion sans doctrine, sans prêtres, sans textes sacrés et sans règles, la Wicca fait reposer sur l'individu la responsabilité de l'apprentissage et de l'épanouissement sur la voie choisie.




Même si sa communauté comporte plusieurs traditions, la plupart de celles-ci
sont le résultat de l'exploration des polythéismes et continuent à
évoluer à mesure que les adeptes apprennent quels principes et pratiques
sont essentiels et lesquels ont une moindre importance.

La pratique de la spiritualité en dehors des restrictions d'une religion "organisée" s'avère une expérience très libératrice, mais qui exige parfois énormément de l'individu.
Les novices dont les amis ou la famille connaissent la Wicca disposent d'une bonne source de conseils.
La majorité préfère, toutefois, explorer en privé cet intérêt avant d'adhérer à un groupe ou de demander conseil à autrui.





C'est quoi, la Wicca?

La Wicca est une religion. La Wicca peut être une religion très individualiste, mais il y a des aspects qui demeurent constants.

Tous les Wiccains respectent la nature, animée et inanimée, cherchent la
connexion avec les forces créatrices divines, sous la forme de la Déesse
et du Dieu et croient en la morale positive qui souligne la
responsabilité personnelle pour les actions personnelles et le
développement de soi.

Actuellement, la Wicca englobe une série de pratiques, de croyances et de traditions associées à des personnes se désignant elles-mêmes comme sorcières ou sages, d'après le mot anglo-saxon : "wiccian"= "jeter un sort".

Historiquement, ce terme se référait à ceux qui œuvraient avec la nature et la magie.

Pour la Wicca, la sagesse est une aspiration plutôt qu'un point de départ, et l'étude, un processus continu.
Les personnes ralliant les rangs des "sages" doivent réaliser la présence
du processus incessant de changement et de développement prenant place
en elles et dans le monde environnant et l'accepter.
Une distinction existe entre la manière dont la signification du terme
"Wicca" est interprétée en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis.

En Grande-Bretagne, les références à la "Wicca" font traditionnellement
allusion à un système initiatique spécifique pratiqué dans les covens
(congrégations de sorcières) suivant soit le rite Alexandrien,
soit
le rite Gardnérien, soit une synthèse des deux identifiée parfois comme
sorcellerie traditionnelle anglaise. Cette définition exclut les
praticiens travaillant seuls et les groupes aux pratiques plus
éclectiques.

Aux États-Unis, le terme "Wicca" a un sens plus
large. Il se réfère à tous ceux pensant faire partie des "Sages", qu'ils
pratiquent en solo ou en groupe, en dehors de la définition
Alexandrienne/Gardnérienne.
Ce site se base sur ce dernier sens du terme.
La Wicca de Grande-Bretagne commence peu à peu à se tourner, elle aussi, vers cette définition plus globale.






Qu'est alors la Wicca ?




C'est autant une tradition spirituelle (c'est pourquoi elle est une religion) qu'une série de pratiques (c'est pourquoi elle est parfois appelée "l'Art").

Certains Wiccans honorent un Dieu et une Déesse, alors que d'autreshonorent une Déesse personnifiant les deux rôles.




La Wicca travaille avec les saisons de la Terre, les rythmes de la Lune, des planètes et des étoiles.

Les
Wiccans voient le divin dans la nature, dans l'individu et autour de
lui, car l'être humain est une partie de la nature plutôt qu'un élément
extérieur isolé. Le divin est perçu comme immanent (dans le sens de
"demeurant à l'intérieur") à la nature et à l'être humain.

Les
adeptes de la Wicca perçoivent par ailleurs l'esprit de toutes les
choses qui existent, y compris les rochers, les arbres, les animaux, les
lieux.
C'est pourquoi ceux-ci sont désignés parfois par le terme
"être": leur existence individuelle aussi bien que leur existence
"connectée" sont honorées. Les Wiccans mettent grandement l'accent sur
la "connexion" : toute matière et tout être sont interconnectés et
interdépendants.

Le symbole de cette interconnexion est la toile: réseau d'existence unissant l'ensemble des êtres.


Ce
concept de parenté est présent dans la totalité des rituels et des
pratiques, que ce soient des charmes de guérison, des rites pour marquer
le passage des saisons ou des changements intervenus dans la vie.

Si on est un élément de cette large toile, toute action affecte l'ensemble des choses qui la constituent.

Les
charmes magiques lancés se connectent selon un motif particulier pour
être envoyés plus loin dans la toile en vue d'effectuer des
modifications.
Les rituels sont des signaux d'un événement survenant
dans la vie d'une personne. L'accomplissement global de ce changement
est perçu dans les communautés et dans les expériences quotidiennes des
adeptes. Le changement affecte aussi les actions de tous les jours et
nuance l'approche éthique et comportementale.

Ce qu'on fait est important : secouez une partie de la toile et l'ensemble de la structure tremblera.
On doit avoir la certitude que ses actions ne portent tort à quiconque.
Le mal fait à quelqu'un blesse tous les autres, pour paraphraser un adage bien connu.

Le principe de base unissant tous les Wiccans est le "Postulat wiccan" :
"Fais tout ce qui te plaît tant que cela ne nuit à personne"

En tant qu'aspiration morale, il est précieux!


L'approche
de la Wicca est responsable. La Wicca confère une grande responsabilité
à ses adeptes : reconnaître et apprécier la divinité de l'ensemble de
la nature (soi-même y compris), placer l'amour et le respect sur le
premier plan de la relation avec tous les êtres, s'assurer de ne pas
nuire à quiconque
.



La
Wicca est loin du stéréotype en train de disparaître : la vieille
sorcière vénérant le diable, lançant des malédictions pour nuire aux
autres ou les contrôler. Les diables ne font pas partie de la Wicca et
les adeptes font de grands efforts pour éviter de nuire : aucune de ces
actions n'a de sens dans la voie spirituelle joyeuse, responsable et
festive qu'est la Wicca.


En quoi les Wiccains croient ils?

Les Wiccains croient en une force, une énergie, qui parcourt la vie et connecte toutes choses.
Ils adorent cette énergie sous le forme de la Déesse et du Dieu, l'aspect féminin et l'aspect masculin de la création.

La
Déesse et le Dieu jouent un rôle important dans la vie d'une Sorcière.
Ils sont adorés sous des formes diverses, et sous des noms différents,
chacun représentant un aspect de la divinité masculine et féminine.

On
les trouve dans le monde naturel, dans les arbres, les plantes, les
rivières, les sources, les rochers, les étoiles, le soleil, la lune,
ainsi qu'en nous-même.


À
la différence de ce qui prévaut dans maintes religions orthodoxes
contemporaines, la Déesse est sur un pied d'égalilé avec son homologue
masculin, et, dans la wicca, les femmes sont plus que respectées et
révérées comme prêtresse et porteuses de vie.


On peut considérer le Dieu et la Déesse
comme les deux moitiés complémentaires d'un tout, chacun possédant des
attributs et des pouvoirs différents, qui s'adaptent mutuellement, sans
hiatus, pour représenter la totalité de la vie et de la nature.

En
essence, c'est semblable à la croyance taoïste au yin et au yang, les
aspects complémentaires mais contraires, du "souffle vital", appelé chi.






LA DEESSE


La
Déesse est la mère universelle, source de fertilité, d'infinie sagesse
et de tendres caresses. Elle a une multitude de noms et
d'aspects: elle vit dans chaque recoin de la terre.
On
connaît la Déesse sous les noms de Mère des cieux, Mère des dieux qui
ont créé les dieux, Source divine, Matrice universelle, Grande Mère, et
d'innombrables autres titres.



Dans
la Wicca, Elle revêt souvent trois aspects différents: la jeune fille,
la mère et la vieille femme, symbolisées par la lune croissante, l
a pleine lune et la lune décroissante.

Comme jeune fille,
elle représente l'innocence et la pureté, tous les espoirs non encore
réalisés. Les Romains l'adoraient sous la forme de Diane, l'Artémis des
Grecs.


En tant que mère,
elle apparaît avec la pleine lune. Avec un enfant dans son ventre, elle
prend soin de la santé des siens. Les Egyptiens l'adoraient sous la
forme d'Isis, les Grecs, sous l'aspect de Démêter.


L'aspect vieille femme de la Déesse connote tout ce qui est sagesse.
Elle est celle qui exerce la magie, le côté sombre de la lune; elle est aussi toujours bienveillante.
C'est sous son aspect vieille femme, que la Déesse est concernée par la mort et de la renaissance: c'est elle qui, adorée comme
Hécate par les Grecs, connaît les autres mondes.



Puisque
la Déesse est la nature entière, Elle est à la fois tentatrice et
mégère, tornade et ondée printanière, berceau et tombeau. Même si Elle
possède les deux natures, les wiccans la vénérent entant que
dispensatrice de fertilité, d'amour et d'abondance, bien qu'ils
reconnaissent également son côté sombre.


Comme Elle règne sur la terre, la mer et la lune, ses créatures sont nombreuses et variées.
Mentionnons
entre autres le lapin, l'ours, le hibou, le chat, le chien, la
chauve-souris, l'oie, la vache, le dauphin, le lion, le cheval, le
troglodyte, le scorpion, l'araignée et l'abeille, qui sont tous consacrés à la Déesse.

La
Wicca utilise plusieurs symboles pour lui rendre hommage, tels que le
chaudron, la coupe, la bipenne, la fleur à cinq pétales, le miroir, le
collier, le coquillage, la perle, l'argent, l'émeraude... pour n'en
nommer que quelques-uns.


La
Déesse a été représentée comme une chasseresse courant avec ses chiens,
une déité céleste traversant le ciel à grands pas et laissant derrière
Elle une tramée de poussière d'étoiles, la Mère éternelle portant un
enfant, la tisserande de nos vies et de nos morts,
une
vieille femme marchant sous la lune décroissante à la recherche des
faibles et des désespérés, et sous plusieurs autres formes...

Mais peu importe comment nous l'imaginons, Elle est omniprésente, immuable et éternelle.











LE DIEU CORNU
Tout comme la Déesse peut être appréhendée en observant les phases de la Lune, le Dieu peut être compris en observant les saisons.


Le Dieu Cornu de la Wicca a lui aussi plusieurs aspects, que l'on retrouve dans les Sabbats : celui du Soleil-Dieu, et celui du
Roi Chêne et du Roi Houx.

Le Dieu Cornu est
le fils et l'amant de la Terre Mère. Il est l'incarnation de toute
virilité, celui qui imprègne la Terre. Ses attributs sont la force, la
justice, la protection, et la préservation de toutes choses de la nature sauvage.
Il se tient en faction à la porte qui se trouve entre la vie et la mort.


Il
est le Seigneur de la Danse, car il représente les rythmes de la vie,
de la croissance, de la mort et de la renaissance. Son apparence qui
combine des aspects humains et animaux, nous rappelle que la divinité et
la nature ne sont qu'un.


La
plupart des Sorcières considèrent le Dieu comme le Pan grec ou l'Herne
britannique, tous deux seigneurs des chasses, et cornus.


L'épée,
les cornes, la lance, le cierge, l'or, le cuivre, le dia-t, la
faucille, la flèche, la baguette magique, le trident, comptent au nombre
des symboles souvent utilisés pour décrire ou vénérer le Dieu.

Parmi
les créatures consacrées au Dieu, mentionnons entre autres le taureau,
le chien, le serpent, le poisson, le cerf, le dragon, le
loup, le sanglier, l'aigle, le requin, le lézard.










Le Soleil-Dieu règne dans le ciel pendant nos heures d'activité. Son lever et son coucher marquent les heures pendant lesquelles nous pouvons travailler. Il est aussi le Père du Ciel dont la lumière fertilise la Terre et le soleil hostile qui rend le désert stérile.


A Yule, il naît en tant qu'incarnation de l'innocence et de la joie, le triomphe du retour de la lumière.
A Imbolc, comme les jours rallongent visiblement, on célèbre sa croissance.
A Ostara, il est le jeune homme vert qui danse avec la Déesse.
A Beltane, il est le jeune Dieu qui épouse la Déesse.
Leur mariage est consommé à Litha et leur union est si complète qu'elle est aussi sa mort.
On le pleure à Lammas, et à Mabon il dort dans le ventre de la Déesse.
A Samhain, il arrive dans la Terre de Jeunesse, où les âmes des morts redeviennent jeunes, en attendant de pouvoir renaître.
Il
ouvre les portes pour qu'elles puissent rendre visite à leurs proches
et lui aussi redevient jeune, jusqu'à ce qu'il renaisse à Yule.










Le Roi Chêne et le Roi Houx sont des aspects jumeaux qui représentent le cycle de la fertilité.

Chacun règne la moitié d'une année, combat pour les faveurs de la Déesse et se retire pour les six mois du règne de son frère.

Le
Roi Chêne, le jumeau lumineux, règne de Yule à Litha. Il représente
l'expansion et la croissance. Son arbre, le chêne, symbolise la force et
la longévité, son fruit, le gland, est évidemment phallique, et ses
racines s'étendent aussi loin sous terre que s'élèvent ses branches,
montrant ainsi qu'il règne à la fois sur le Ciel, la Terre, et le Monde
Souterrain.




Le
Roi Houx, le jumeau sombre, règne de Litha à Yule. Il représente la
retraite et le repos. Son arbre, le Houx, a un feuillage persistant et
ses baies rouge vif resplendissent quand tout le reste est sans fruit,
symbole que le Roi Houx est le Gardien de la Vie pendant le repos de son
frère.



Quel sont les règles des Wiccains?

Le "Postulat"est un guide lors de la prise de décisions concernant les actions.
Ses origines se perdent dans les brumes du temps et le secret auquel étaient astreints jadis les covens.
Un débat à propos de ses racines historiques se déroule actuellement parmi les érudits wiccans.

Toutefois, sa signification plus large est généralement reconnue:
"Fais ce qu'il te plaît,
mais assure-toi que tes actions ne nuisent à quiconque".



La
différence entre les diverses traditions se trouve dans le sens qu'on
attribue à ce principe, à la place accordée au terme "nuire", à ceux
qu'on tient pour "quiconque" et au degré auquel on peut traduire en
pratique ce postulat dans un monde complexe.


Beaucoup
d'adeptes expriment leurs croyances spirituelles dans l'arène de
l'activisme politique, surtout quand il s'agit d'environnement, de sa
préservation, du bien-être des animaux et de la justice sociale.
Pour
certains, en raison de l'intérêt qu'ils portent à la Terre et à leurs
semblables, il est de leur devoir de freiner les activités des systèmes,
des organisations de tout bord ou des entreprises, si celles-ci portent
tort à l'environnement.

Cette attitude élargit l'interprétation
du Postulat, en lui intégrant le devoir de prévenir ou de stopper les
actions nuisibles.








Pour paraphraser Edmund Burke :
"La seule chose nécessaire pour que le mal triomphe est que les gens ne fassent rien."
Dans cette optique, l'inaction est nuisible.





NE NUIRE A QUICONQUE
Si
on suit le conseil du Postulat, pour prévenir les "grandes" nuisances ,
il est préférable d'en causer des "plus petites". Si l'on ne doit
"nuire à personne", alors cette expression a exactement ce sens-là. La
fin ne peut pas justifier les moyens si les moyens sont nuisibles. Bref,
les moyens sont soumis aux mêmes règles que le but ultime de l'action.


La
première partie du Postulat, "ne nuire à quiconque", est mise en
exergue dans la pratique de la Wicca, de par son importance éthique.

Sa seconde partie compteelle aussi.
Exprimé
en public pour la première fois en 1971, lors de la rébellion d'une
génération contre l'autorité et le conformisme social, le conseil "fais
ce que tu veux" tombait particulièrement bien.

Toutefois, l'idée
de suivre son propre avis est encore significative : on vit à une époque
où les "experts" font la queue pour dire aux gens quoi penser et
comment vivre.


Que font les Wiccains?
Les Wiccains ont une connexion avec la
nature et les rythmes saisonniers, qu'ils fêtent, pour marquer certains
moments du calendrier agricole, comme le printemps et les moissons.

Il y a huit fêtes saisonnières, appelées sabbats.

Des
rituels sont également célébrés à d'autres moments de l'année, le plus
souvent pendant la pleine lune. Ils sont appelés esbats, et peuvent être
observés simplement pour célébrer la pleine lune, ou pour des
festivités non saisonnières, comme le "handfasting" (terme utilisé pour
le mariage wiccain).

Parfois, sabbats et esbats sont simplement célébratoires; d'autres fois, il s'agit de magie et de guérison.

Les rituels de la Wicca sont accomplis dans un cercle magique.




LES WICCAINS JETTENT-ILS DES SORTS ?


Les Wiccains utilisent les charmes pour aider, mais leur éthique les empêche de nuire.

Surtout,
les Wiccains voient tant de magie dans leur vie quotidienne : la
naissance d'un bébé, le déploiement d'un bouton sur une branche, un beau
coucher de soleil... qu'ils n'ont pas besoin de charmes pour se rendre
plus séduisants, riches, puissants, etc.




D'une certaine façon, la conscience d'avoir le pouvoir de jeter des sorts, rend moins susceptible de les utiliser.

Tout cela fait partie de la magie.


Les Sorcières pratiquent aussi beaucoup d'arts divinatoires : le tarot, les runes, les boules de cristal ou les miroirs.
Elles
les utilisent le plus souvent non pas pour voir l'avenir, mais pour les
aider à conseiller quelqu'un qui est venu les consulter.

Ainsi, les Sorcières acquièrent un sens psychologique aigu.

Savoir comment le mental humain fonctionne est, en soi, une porte donnant accès à un genre puissant de magie de guérison.


QU'EST-CE QU'UN SOLITAIRE ?




Un(e) solitaire est un Wiccain qui choisit, ou qui n'a peut-être pas le choix de travailler seul(e).

Il y a beaucoup de solitaires, et elles/ils ont tou(te)s leur façon propre de travailler.

Certains
Wiccains soutiennent que travailler en groupe ou en coven est
préférable, parce qu'on apprend plus, et qu'il est plus difficile de se
laisser abuser par son imagination et son ego.
Certains pensent aussi que c'est plus sûr. Tout cela peut être vrai, mais ce n'est pas nécessairement le cas tout le temps.


Tous
les covens n'ont pas forcément de leaders formés dans les arts de la
Wicca et de la magie, et certains sont composés de gens pleins d'ego et
d'illusions.
Les covens s'empêtrent parfois dans des intrigues, internes ou externes, qui peuvent être une distraction frustrante.


Les
solitaires, en revanche, travaillent à leur propre rythme et de la
façon qui leur convient, et l'apprentissage peut souvent être plus
profond.







QU'EST-CE QU'UN COVEN ?

Un coven est un groupe de Sorcières qui se rencontrent régulièrement pour des célébrations rituelles.
Le nombre de participants à un coven est traditionnellement de treize, à peu près autant d'hommes que de femmes.


En réalité, la plupart des covens sont plus petits, et les hommes et femmes sont souvent en quantités très inégales.

Le
coven est dirigé par une grande prêtresse et un grand prêtre, qui sont
assistés par une jeune fille du coven (souvent une jeune femme
célibataire avec une expérience rituelle de deux années).


Dans
certaines traditions, le coven est non hiérarchique, et différents
membres assument le rôle de prêtre, prêtresse et jeune fille, chaque
mois.


Pour être membre d'un coven, il faut habituellement avoir reçu une initiation.

Voila! Mais plus tard, je mettrai des information pour vraiment expliquer ce que c'est d'être Wiccains. Mais, si quelqu'un est Wiccains, je serai ravie qu'il ou elle me dise ses commentaires, comme ça, ce poste sera encore plus complet!

Bonne journée!
sunny



_________________
On est maître de nous même, personne ne peut juger, à part nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hestia
Admin
avatar

Messages : 142
Date d'inscription : 26/07/2011

MessageSujet: Re: C'est quoi la Wicca?   Mar 26 Mar - 21:30

Tu es wiccan?
Peut-on être wiccan et sorcier?


Personnellement la religion ne me plait pas, mais bon je respecte tout de même! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://over-magic.forumgratuit.org
Ariane
modérateur
avatar

Messages : 176
Date d'inscription : 22/02/2013
Localisation : Dans les étoiles...

MessageSujet: Re: C'est quoi la Wicca?   Mer 27 Mar - 11:12

Bah, non, je suis pas wiccaine...
Bien sûr! Tu pratique la magie mais aussi tu crois en quelque chose, c'est tout à fait possible!
Chacun son avis! Mais moi, je fais ma propre religion, alors...

_________________
On est maître de nous même, personne ne peut juger, à part nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: C'est quoi la Wicca?   

Revenir en haut Aller en bas
 
C'est quoi la Wicca?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petit cour d'histoire de Milabréga: Le wicca.
» Code binaire : à quoi ça sert ?
» quoi faire avec des poivrons ?
» farine de riz, oui mais j'en fais quoi???
» L'imagination, c'est quoi ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magic:ésotérisme sorcellerie télékinésie :: Magie blanche :: loi de la sorcellerie-
Sauter vers: